Bea Parsons : Niso

21 Avril - 21 Mai 2022

McBride Contemporain est fière d’annoncer Niso, la seconde exposition individuelle de Bea Parsons à la galerie. Niso veut dire deux en nehiyawewin (cri), et ainsi, dans son sens le plus immédiat, renvoie au fait qu’il s’agit de la deuxième présentation de l’artiste à la galerie. Cependant, les idées et concepts qui accompagnent ce mot vont au-delà de cette référence initiale et ouvrent sur un monde d’interprétations que ces nouvelles œuvres explorent en profondeur.

 

Les notions de dualité, du doublon, du dédoublement ou de la division – qu’ils soient reliés à l’individu, aux espaces ou aux histoires – sont au centre des intérêts qui animent ce nouveau corpus d’œuvres de Parsons. À ceci s’ajoute une nouvelle préoccupation d’importance, soit celle de la maternité, qui englobe également le lien affectif entre générations – Parsons étant elle-même devenue mère récemment. Ses nouvelles œuvres reflètent directement cet énorme changement qui s’est opérée dans sa vie personnelle et qui influence subtilement chaque aspect des récits singuliers et captivants qu’elle nous propose. Le frémissement de ses marques crée des vibrations dans l’espace alors que les délimitations et les traits continuent de révéler de nouveaux horizons de son cosmos onirique. L’utilisation monochromatique, caractéristique de la pratique de l’artiste, est de nouveau exploitée. Les contrastes affirmés suggèrent un univers surnaturel qui se décline en une gamme de tonalités atmosphériques et fantomatiques. Ces œuvres s’expriment en plusieurs voix et sur plusieurs sujets. À travers ce corpus, Parsons a de nouveau ouvert une fenêtre sur un monde surprenant et unique imprégné d’un pouvoir créatif et de possibilités.

 

Bea Parsons est une graveuse, dessinatrice et peintre originaire de Saskatoon, Saskatchewan. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia, à Montréal, ainsi qu’une maîtrise de la Colombia University, à New York. Elle vit et travaille maintenant à Montréal, et est également professeur de dessin et peinture à temps plein à Concordia. Sa pratique se traduit principalement par le biais de monotypes monochromes, et, plus récemment, par des dessins au crayon de couleur sur papier archives. Son univers envoûtant et séduisant est ponctué de personnages, de paysages et de symboles provenant d’une variété d’inspirations, allant du personnel, à l’ésotérique, à l’histoire de l’art. Dans ses compositions, son style graphique emblématique et intime se marie à des motifs abstraits afin de créer une atmosphère picturale chargée d’émotions. Parsons a récemment présenté son travail dans le cadre d’expositions individuelles chez Franz Kaka, à Toronto, et à Tappeto Volante, à New York. Son travail a été également fait l’objet d’acquisition de la part du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée de Joliette, d’Hydro-Québec, de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, de la Banque royale du Canada, de la Banque Scotia et de la Banque Équitable. Le travail de l’artiste sera également inclus dans une exposition de groupe qui inaugurera le nouvel espace de Critical Distance à Toronto en avril 2022.