Dak'Art OFF / Habiter le monde

Le travail de Mathieu Lacroix, inclus dans une exposition au Sénégal

Dans le cadre de la programmation de l’Off de la 14 ᵉ édition de la biennale de Dakar

Exposé à à la Maison des Cultures Urbaines de Ouakam.

En partenariat avec le Centre CLARK

Du 21 mai au 4 juin, 2022

 

COMMISSAIRE : 

Moridja Kintenge Banza


ARTISTES : 

Anna Binto Diallo, Berirouche Feddal, Patrick Henry, Mathieu Lacroix, Michaëlle Sergile

En collaboration avec le Centre d'artistes CLARK au Québec, Habiter le Monde : esquisse d’une rencontre pose une réflexion sur l’acte d’habiter un lieu, un espace, un corps, une géographie. Y demeurer en « choisissant » les modalités qui nous permettent de faire un avec le territoire sur lequel nous avons choisi – ou pas – de résider. Pour nous, personnes africaines et afrodescendantes faisant partie de ce projet, le territoire dans lequel nous cohabitons est Montréal. C’est de là que je, tu, il, elle, vous, nous pensons le monde. C’est de là qu’au jour le jour nos histoires s’enracinent dans un espace aussi complexe que celles de toutes les communautés afrodescendantes qui y résident.

 

En référence à l’essai de politique relationnelle de Felwine Sarr(1), ma proposition commissariale – que je considère comme un essai en art visuel – soulève des réflexions sur les enjeux de pouvoir existant dans un territoire. Plus spécifiquement, elle s’interroge sur les effets à long terme de ces enjeux, et sur la manière dont ils nous modèlent.

 

Puisant dans leurs réalités nord-américaines distinctes, chacun.e.s des artistes inclu.e.s dans cette exposition présentent une œuvre ou une série qui met de l’avant la singularité de leurs expériences personnelles. Ces voix expriment la pluralité, ainsi que la complexité de nos expériences et deviennent une esquisse pour une réflexion plus large.


- Moridja Kitenge Banza

 

Consultez le site web du Centre CLARK ici. 

Mai 21, 2022
10 
de 41